Image
Ventilation VNI Médopale

Hypoventilation

Médopale aide les patients atteints d'insuffisance respiratoire a bien vivre leur traitement par VNI au quotidien.

Qu'est-ce c'est ?

La ventilation est indiquée dans le traitement
de l’hypoventilation par insuffisance respiratoire hypercapnique (1)
permettant l'amélioration de l'autonomie.

Quelles indications ?

L'hypoventilation chronique peut
s'installer dans divers cas :

Icône santé

Le Syndrome d’Obésité Hypoventilation (SOH)

Icône santé

La Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) hypercapnique (1)

Icône santé

Les atteintes restrictives du poumon, de la paroi thoracique, des muscles respiratoires (2)

Quel diagnostic ?

Le diagnostic d’une insuffisance
respiratoire repose sur :

Icône goutte de sang

La mesure des gaz du sang (1)

Icône homme qui marche

La réalisation d’une
Épreuve Fonctionnelle Respiratoire (2)

Icône personne qui dort dans un lit

Réalisation d'une
Polygraphie ou Polysomnographie (3)

Icône baromètre

Réalisation d'un SpO2, d'un PtCO2 ou d'une capnographie transcutanée (4)

Icône scanner

La réalisation d’examens complémentaires tel qu’un scanner thoracique ou une scintigraphie pulmonaire (5)

Pour les indications :
(1) Hypercapnique : taux de gaz carbonique élevé dans le sang.
(2) Les atteintes restrictives peuvent être des séquelles de tuberculose, cypho-scoliose, maladies neuromusculaires, paralysie du diaphragme, etc.

Pour le diagnostic :
(1) La mesure des gaz du sang : prise de sang artériel permettant, par la détermination du taux sanguin d’oxygène et de gaz carbonique, d’évaluer le fonctionnement de vos poumons.
(2) Épreuve Fonctionnelle Respiratoire : permet, en soufflant dans un appareil de mesure appelé spiromètre, de mesurer les volumes et les débits d’air mobilisés par votre appareil respiratoire et ainsi de préciser le stade de votre maladie.
(3) Enregistrement de la respiration pendant le sommeil avec enregistrement de l’électro-encéphalogramme ou PSG.
(4) SpO2 : enregistrement continu nocturne de la Saturation en Oxygène; PtCO2 : taux de gaz carbonique transcutané.
(5) Le bilan sera également complété par une échographie cardiaque qui recherchera un retentissement de l’hypoventilation sur le cœur (dilatation du cœur droit, Hypertension Artérielle Pulmonaire ou HTAP), ou une pathologie cardiaque autre associée.

Image
Ventilation non invasive - VNI - Médopale
Icône traitement

Quel traitement ?

La ventilation non invasive (VNI)
ou trachéale

Mise en place et suivi du traitement

Il existe plusieurs situations où une VNI peut être proposée : en Urgence, lors d’une décompensation aiguë, suite à une décompensation aiguë lorsque l’insuffisance respiratoire persiste, lors d’insuffisance respiratoire chronique hypercapnique, d’origine restrictive (Obésité, maladie neuro-musculaires, cyphoscoliose) et d’origine obstructive (BPCO).

Une fois le diagnostic d’hypoventilation par insuffisance respiratoire chronique établi et l’indication de prise en charge par ventilation à domicile posée, c'est le médecin spécialiste qui prescrit l'ensemble du traitement :

Image
Camion Médopale, prestatire santé respiratoire Côte d'Opale

Bénéfices

La ventilation mécanique a pour buts :

  • la normalisation du taux d’oxygène et de gaz carbonique (gaz du sang) ;
  • de palier (au moins en partie) un défaut de ventilation en assurant les besoins en volumes et en pressions nécessaires à la normalisation des échanges gazeux ;
  • d'améliorer la rentabilité du travail respiratoire et de diminuer l’impact négatif que l’insuffisance respiratoire a sur le myocarde (en particulier sur le cœur droit) ;
  • d'homogénéiser la ventilation en « recrutant » les territoires périphériques mal ou non ventilés.

Le traitement par ventilation mécanique, prescrit de façon pertinente et bien conduit par le patient insuffisant respiratoire, améliore ainsi le plus souvent les échanges gazeux donc l’oxygénation de l’organisme, diminue la dyspnée (essoufflement), augmente les performances au repos et à l’effort, améliore la qualité du sommeil et la qualité de vie du patient et tend à augmenter son espérance de vie (au moins pour les insuffisants respiratoires restrictifs dont les patients neuromusculaires).

Le traitement a pour but de stabiliser la ventilation et de diminuer la dégradation de la fonction respiratoire qui peut conduire à des hospitalisations parfois dangereuses pour le patient (exacerbations). Pour certains patients porteurs d’insuffisance respiratoire très avancée, même si elle n’est pas suffisante à la correction de l’hypoventilation, la ventilation mécanique rentre dans l’arsenal des soins palliatifs proposés. Elle favorise le maintien au domicile en limitant le nombre d’hospitalisations.

Image
Appareil de ventilation non invasive (VNI) Médopale

Équipement et suivi

Médopale dispose de l’ensemble des matériels disponibles sur le marché. Il fournit les ventilateurs les plus performants, propose un choix des meilleurs masques de façon à répondre à toutes les situations. Le personnel est formé à l’expertise respiratoire et  s’implique dans la réussite d’une prise en charge par ventilation mécanique à domicile.

Médopale garantit :

  • le suivi expert et personnalisé des patients qui lui sont confiés ;
  • une assistance 24h/24, le technicien de garde peut être amené à se déplacer au domicile du patient lorsque cela est nécessaire.

Médopale donne au médecin des informations régulières sur le patient et son traitement. Il peut à la demande du médecin réaliser des examens au domicile du patient (enregistrement nocturne du taux d’oxygène (SpO2) et/ou du taux de gaz carbonique transcutané (capnographie). Il alerte le médecin s’il relève des anomalies sur le traitement ou s’il remarque une dégradation de l’état de santé du patient.

Les données, selon les types d’appareils, sont communiquées et stockées automatiquement et quotidiennement depuis l’appareil grâce à un système de connexion sécurisée mis à la disposition du médecin (télé-observance)

 

Image
Couple heureux et respirant à la plage